Larressore/ Pont-Long, le match

Match de Fédérale 3, poule 15, la bien-nommée. Ou quand le premier… basque, reçoit le second…béarnais!

img_20170115_153347
Avant…

Trois coups de pied en onze secondes. Cette forme de jeu sera privilégiée et utilisée à bon escient durant la partie.  Les touches, d’abord utilisées en effectif complet,  vont très vite se développer en touches à quatre, quelques rares fois à cinq. Au fur et à mesure du déroulement du match, il deviendra de plus en plus difficile de « sortir » de son camp…Même au pied!

Les sept premières minutes sont à l’avantage des locaux. Les visiteurs franchissent ensuite la ligne médiane et échouent sur une première pénalité des 40 mètres en face. Cette sanction faisant suite à une touche à quatre-carrée(?!) suivie de quatre temps de jeu mettant la défense locale en situation d’hors-jeu. Les touches se succèdent avec des ballons chipés à l’adversaire, et le buteur de Pont-Long échoue une deuxième fois, des 22 mètres.

A la quinzième minute, un échange au pied de toute beauté permet aux Labourdins depuis leurs 22 mètres de gagner les 22 mètres d’en-face. La seule occasion d’essai du match est à mettre au crédit des Basques. Suite à une touche sur les 22 mètres béarnais, et des tentatives de franchissement se heurtant à la densité du Pont-Long, du jeu au pied va amener une réception et un contournement après deux passes, pour une course jusque dans l’en-but des banlieusards palois, sans aplatir hélas… Larressore ouvre la marque suite à une pénalité , 22 mètres face aux poteaux. SANTESTEBAN, appuis larges au sol, avant sa course,  s’élance et convertit la sanction. Nous sommes à la vingt-cinquième minute. Il aura une autre opportunité des 22 mètres en moyenne position,  à la trente huitième minute, en vain…

C’est la mi-temps. Pont-Long présente un bloc costaud et homogène, mené par un demi de mêlée puissant et lucide. Des mouvements travaillés. Larressore joue bien les « retours » et les côtés fermés, conservant très bien le ballon, dans un style moins académique. En tribunes, les petits et les grands mangent un taloa au chocolat, humm!

Pour la deuxième mi-temps, les deux équipes ont changé de maillot. Pont-Long engage par un coup de pied rasant, un en-avant d’Inthalatz et deux mêlées plus loin, Pont-Long égalise par une pénalité. 03 à 03. Larressore procède à trois changements de joueurs, fait l’effort en mêlée, mais ne score pas sur une pénalité accordée à trente mètres des poteaux.  Toujours à la suite d’une mêlée, et trois temps de jeu dans le même sens, Pont-Long est déclaré « hors-jeu ». SANTESTEBAN redonne l’avantage aux locaux. C’est la cinquante troisème minute. 06 à 03. Deux minutes plus tard, les locaux vont nous gratifier d’un mouvement magnifique avec des passes dans un mouchoir et des ballons volleyés dans la bande des 15 mètres, devant les tribunes.

Cette belle descente va  donner lieu à une pénalité et douze minutes d’intense pression béarnaise, ente les 20 mètres et la ligne d’essai  de ceux du plateau. Une touche à quatre des visiteurs, sera annihilée par des locaux fougueux, jouant bien avec la règle, en ne venant pas se coller au bloc paré pour un ballon porté, empêchant ainsi la construction d’un maul. Cependant Pont Long égalise à la soixante septième minute, des 15 mètres, face aux poteaux. Toujours par SAMADET, un buteur venu des Landes, à priori…06 à 06. Le score en restera là. Une bagarre sortante-puisque quelques-uns se défoulèrent en-dehors de l’aire de jeu- sanctionnée d’ une mêlée ordonnée par l’arbitre- ne prêta pas davantage à conséquences. Tant mieux!

« Un bon match entre deux équipes solides ayant une grosse défense », le numéro 1 de Pont-Long , tout en promenant ses chaussures dans une flaque pour les laver, avait l’analyse lucide.

img_20170115_171201
Après