Rendez-vous

Ils ont rendez-vous. Ils le savent. Les épis verts, très verts, puis jaunes. Ces tiges qui ont bu, beaucoup, et qui se montrent desséchées en Octobre. Tous et toutes les autres y sont passés. Les gros engins rôdent. Des « convois agricoles » qui se dandinent sur les départementales. Leurs chauffeurs haut-perchés dominant le monde et les terres. Là, quelques parcelles demeurent encore le cheveu ébouriffé, la … Continuer de lire Rendez-vous

La claquette

C’était un jour d’été. De grosse chaleur. Dés le matin, de l’air chaud par les fenêtres ouvertes. Une bouche d’aération qui réchauffait l’atmosphère. De l’air chaud, comme peut en émettre une terre qui transpire. Ce qui aurait pu être un bon signe. Mais, la Terre respirait faiblement. Et cette chaleur qui soufflait depuis le dehors. Il s’était assis sur le canapé convertible. Qui ne convertissait … Continuer de lire La claquette

A genoux

L’image va faire le tour. Le buzz, comme on dit. Une position basse, de soumission. Ici des lycéens, face, ou plutôt contraints par les forces de l’ordre. « Fort avec les faibles ». Le personnel politique, dont celui qui incarne le pouvoir dans ce pays, connaît cette posture. C’est celle adoptée, face à la monnaie unique, aux banques, aux laboratoires pharmaceutiques, aux grands groupes internationaux, aux représentants … Continuer de lire A genoux

Cela fait des années…

…Et la Cinquième République nous fatigue. En parlant poliment. Le mythe de l’homme providentiel aussi. Un côté exaspérant, même. Depuis le général, vaincu plusieurs fois, triomphant à d’autres moments, secoué en 1968 et désavoué en 1969. Celui qui nous a laissés un musée en tuyaux.  Le monsieur qui venait jouer de l’accordéon pour animer les petits-déjeuners et faire « peuple ». Puis l’avocat élu sur un programme … Continuer de lire Cela fait des années…

Prescription du matin

A écouter, un peu, pas du tout, beaucoup, en boucle…Peu importe. Après, avant le café, le café au lait, le chocolat, le thé de Ceylan ou d’ailleurs… En trempant des biscottes, façon Jean Gabin dans « la cage aux folles », en picorant des céréales, en s’envoyant un bol de lait chaud, froid… En attaquant par un demi, un verre de vin, un joint…Peu importe. C’était pas … Continuer de lire Prescription du matin

Violentes paroles du porte-parole

La violence, montrée en boucle. Les violences qu’ils ne sauraient tolérer. Les « casseurs » qui s’en prennent aux symboles  de la république… C’est sidérant cette aversion de la violence, de la colère des autres. De ceux qui comptent (leurs petits sous) dont ils souhaitent qu’ils ne comptent pas ( leurs voix), comme en 2005, à propos de cette Europe libérale, dont nous ne voulons pas. Leurs … Continuer de lire Violentes paroles du porte-parole

Le sapin

Ceux qui gouvernent (suite) : Ils vont encore une fois en faire des caisses…Des caisses en bois, comme leur langue. Avec leur mots polis et rabotés. Leurs mots sournois. Leur langage d’initiés. Des mots comme ces mines de crayon, terriblement pointues. Des pointes redoutables pour nous piquer, nous crever. Même et surtout à travers les écrans de télévision. Leurs chiffres ne valent pas mieux. Ils … Continuer de lire Le sapin

Dégueuler, dégobiller, gerber, rendre, vomir…

Les gilets jaunes tenus de déclarer à la Préfecture leur action. Les sans-chemises, qu’ils ont du mal à cerner. A comprendre. Les gilets de détresse, que l’on met en cas de panne, d’incident, d’accident. Pour se mettre à l’écart. Pour ne pas gêner. Pour demeurer encore en vie, un peu, tout en se décalant. Déclassés. Dépassés. Comme on arrive plus à « prendre sa place dans … Continuer de lire Dégueuler, dégobiller, gerber, rendre, vomir…

Donapaleu igandea…Dimanche matin à Saint-Palais

Ils sont six. Ils n’ont pas fait naufrage. C’est plutôt une prolongation, de la nuit. De la fête. Un garçon assis avec son accordéon chromatique, donne le ton. Ça chante, ça rit. Quelques tranches de jambon, l’emballage plastifié éventré…Des commentaires à voix haute. Des cris. De la bonne humeur. Le jaune toujours présent, en verre, cette fois. Ces deux-là vont dormir de tout leur soul, … Continuer de lire Donapaleu igandea…Dimanche matin à Saint-Palais

Uhart-Mixe vers Uhart-Cize

Sur la départementale 933. D’un Uhart- étymologiquement « entre les eaux »- à l’autre. Des pays, à l’intérieur de la Basse-Navarre. De Mixe, « capitale » Saint-Palais et de Cize, « capitale » Donibane Garazi. Une belle route. Des troupeaux rassemblés, les vaches qui donneront de la viande sur la hauteur. Les moutons en conciliabule à Uhart-Mixe. En dépassant le village, le cimetière parfaitement délimité. La haie, ici, n’est pas celle … Continuer de lire Uhart-Mixe vers Uhart-Cize

Deux renards sur la route

« Le Loup et le Renard sont d’étranges voisins : Je ne bâtirai point autour de leur demeure » Mais deux renards sur la départementale 933, affolés dans la lueur des phares ne songeaient guère à retenir la commère Cigogne. Deux beaux renards, blonds plus que roux. Les voilà troublés, effrayés, faisant des bonds, sur la ligne continue. Chacun détale d’un côté. Celui qui a choisi la … Continuer de lire Deux renards sur la route

Comme « ils » parlent, à France Culture, ce matin et ailleurs…

Son sourire s’entend clairement. Professionnel. Alliot-Marie était remarquable dans ce domaine. Une façon de sourire, sans à propos. Même pour dire une méchanceté. Pour désarmer une critique. Ce sourire-politique. Travaillé, pas poli. Comme une inspiration avant de s’élancer. Peut-être même un procédé, destiné à faciliter une recherche active. Parfois, les yeux qui montent, dans une posture de voltige aérienne. Pour aller chercher dans le passé, … Continuer de lire Comme « ils » parlent, à France Culture, ce matin et ailleurs…